La session acoustique de Jonathan Wilson !

Artiste complet, musicien multi-instrumentiste, auteur, compositeur, producteur, Jonathan Wilson n’a pas la renommée qu’il mérite.
Né en Caroline du Nord mais Californien dans l’âme, Wilson réincarne avec brio la rock-folk des années 60 et l’améliore avec la technique et le son du 21ème siècle. A écouter son album Gentle Spirit sorti en octobre 2011, on se retrouve dans la chaleur de la côté ouest, les cheveux au vent, au volant d’une Mustang avec la folk de Neil Young sur le siège passager et les Pink Floyd sur la banquette arrière avec leur rock psychédélique et planant… et pas loin, peut-être dans le coffre ou sur le toit, Elliot Smith inspire les mélodies et les arpèges de guitare.

Et c’est dans la tradition que Wilson enregistre son album avec du matériel exclusivement analogique dans son studio Fivestars Studios à Echo Park, Los Angeles, ce qui lui donne ce son chaud et rond. Le Fivestars Studios originairement situé à Laurel Canyon, sur les hauteurs de LA, était le centre névralgique de la culture musicale des 60’s, ayant accueilli aussi bien Joni Mitchell, Stills, Nash et Neil Young, que les Byrds, Frank Zappa et Jimi Hendrix.

Dans le brillant Gentle Spirit, les morceaux s’étirent en longueur comme les routes américaines s’étendent à l’infini devant soi, nous appelant vers l’air pur et la liberté. Une douceur parfaite pour l’été et les soirées « feu sur la plage » qui arrivent à grand pas.

De visite à Paris, Jonathan Wilson nous interprète en studio 3 morceaux magnifiques dont le titre phare de l’album : Desert Raven

Jonathan Wilson – Desert Raven (session acoustique) :

Here is the Music Player. You need to installl flash player to show this cool thing!

 

Configuration :

  • Guitare 12 cordes : Schoeps MK4
  • Guitare folk : Schoeps MK4
  • Mellotron : DI
  • Voix Lead : Neumann KMS 104
  • Chœurs : Neumann KMS 104

 

Bonne écoute !

www.songsofjonathanwilson.com

_____________________________________________________________________________

(Pour des histoires de droits de diffusion je ne mets pas en écoute l’intégralité de la session et le son est en qualité MP3. A la demande de l’artiste ou de sa maison de disque je supprimerai immédiatement le morceau en diffusion.)

Arthur H, la grande classe en session Live !

L’habit ne fait pas le moine.

Lorsque Arthur H, de son vrai nom Arthur Higelin, entre dans le studio, simplement accompagné de son attachée de presse, un chapeau en feutre vissé sur la tête et un épais manteau sur ses frêles épaules, il ne paie pas de mine.
Mais lorsqu’il s’installe derrière le piano électrique Yamaha CP1 qu’on a préparé pour lui, et qu’on ouvre les micros, c’est autre chose…
Arthur H, c’est le charisme, la classe américaine française, une voix grave et profonde qui te prends direct là où tu ne l’attendais pas, une voix qui plonge dans les notes noires et blanches du piano telle une coulée de lave en fusion dans une mer d’huile…

Ce jour là il vient nous parler de son dernier album « Baba Love » (sorti le 17 octobre 2011), des femmes et de l’érotisme.
Il nous joue aussi trois morceaux dont un tiré d’un autre album sorti en 2008 (« L’Homme du monde »).
Voici le résultat :

Arthur H – L’Abondance :

Here is the Music Player. You need to installl flash player to show this cool thing!

 

Configuration :

  • Voix : Neumann M149 → Sa large membrane et son amplification à lampes sont parfaites pour reproduire les voix bien grave.
  • Piano de scène : Yamaha CP1 → Ses sorties symétriques en XLR permettent de le brancher directement en entrée de console.

Un petit delay sur le piano, une belle réverbération pour aérer le tout…what else ?

www.arthurh.net

_____________________________________________________________________________

(Pour des histoires de droits de diffusion je ne met pas en écoute l’intégralité de la session et le son est en qualité MP3. A la demande de l’artiste ou de sa maison de disque je supprimerai immédiatement le morceau en diffusion.)

Liaisons symétriques et asymétriques – Adaptation d’impédance

Salut à tous !

C’est bien beau d’avoir de beaux micros, une belle console de mixage, de beaux traitements de son et de belles enceintes, mais encore faut-il les relier correctement entre eux, sous peine de se retrouver avec un son tout abimé malgré la qualité de vos appareils audio !

Notre ennemi N°1 : Les parasites
Tout conducteur électrique agit comme une antenne qui capte des ondes parasites qui détériorent notre rapport signal sur bruit.

Notre combat : Supprimer ou réduire au maximum ces parasites.

Pour cela plusieurs techniques sont utilisées :

  • Le blindage
  • Le principe de symétrisation

Le blindage

On entoure le conducteur (préalablement isolé par une gaine en plastique, ou un autre matériau isolant) d’une tresse métallique reliée à la masse (potentiel électrique 0 Volt). Cette tresse va jouer le rôle de la cage de Faraday c’est à dire qu’elle va former un écran contre les ondes parasites. Comme elle est reliée à la masse, elle sert aussi d’habitude pour le retour de courant.

Câble blindé avec plusieurs conducteurs

Ce type de protection est suffisant pour les liaisons niveau ligne (donc lorsque le signal est relativement fort) et lorsqu’elles ne dépassent pas quelques mètres (une dizaine max, plus un câble est long, plus il capte de parasites).
Pour des liaisons plus longues ou pour des liaisons micros, il faut avoir recours à la symétrisation du signal.

La symétrisation

Pour utiliser la symétrisation il faut rajouter à notre liaison un conducteur en plus.
Partant du principe que chaque conducteur capte les parasites de la même manière, on va pouvoir, en mettant les signaux des deux conducteurs en opposition de phase et en les additionnant, supprimer les parasites.
On rappelle que lorsque deux signaux identiques sont mis en opposition de phase, ils s’annulent.

Mais attention, il ne faut pas que notre signal utile soit supprimé également. Pour cela, on a deux possibilités :

  • Le signal utile est sur un seul conducteur : Dans ce cas, lorsqu’on le met en opposition de phase avec le deuxième conducteur et qu’on les additionne, le signal n’est pas affecté. Seuls les parasites disparaissent.
  • Le signal utile est doublé, on le retrouve sur les deux conducteurs : Ici il convient donc de symétriser les deux conducteurs à l’origine de la liaison (à la sortie de l’appareil source) : c’est à dire inverser la phase du deuxième conducteur.
    Ainsi, au bout de la liaison (étage d’entrée), lorsqu’on récupérera les signaux, les signaux utiles seront toujours hors phase, mais les parasites seront, eux, en phase. En utilisant dans l’appareil de réception un désymétriseur, on ré-inverse la phase du deuxième conducteur avant d’additionner, supprimant ainsi les parasites, et gardant le signal utile (qui est même doublé en amplitude.)

    Au niveau du désymétriseur on peut résumer l'opération par : S=(+Ve+b)-(-Ve+b)=+Ve+b+Ve-b= 2Ve

    Cela implique donc que l’étage d’entrée ait deux entrées : une pour le signal en phase, une pour le signal hors phase. Ceci est bien sur le cas sur tous les appareils audio pro.

En résumé, pour fonctionner en symétrique les étages de sortie des appareils audios doivent être équipés de symétriseurs, les étages d’entrées de désymétriseurs, et les câbles doivent comporter 3 conducteurs.

La connectique

Voici les connecteurs les plus utilisés en audio :

  • Les câbles XLR (eXternal Left Right) : Ils ont trois broches (point chaud, point froid, masse) pour des liaisons symétriques.

    Utilisé pour les liaisons micros et la majorité des liaisons lignes.
  • Les jacksmono ou stéréo (6.35mm).
    • Mono : 2 conducteurs : point chaud + masse → Liaison asymétrique
    • Stéréo : 3 conducteurs : point chaud + point froid + masse →Liaison symétrique.
      Les jacks stéréos sont aussi nommés jacks TRS (Tip/Ring/Sleeve)
  • Prises Cinch (RCA) : Connectique grand public, asymétrique, souvent utilisées par paires (gauche et droite).
  • Prises mini-jack (3,5mm), mono ou stéréo, plus fragile qu’un jack 6,35mm.

Chacun de ces connecteurs existe en modèle mâle (sortie) et femelle (entrée).

Résistance et adaptation d’impédance

La résistance, désigne la résistance contre le passage du courant. Tout composant ou conducteur a sa résistance propre, mais le terme « résistance » désigne aussi un composant particulier utilisé très couramment en électronique. Plus la résistance est grande, plus elle occasionne une perte de puissance et un dégagement de chaleur. Pour les liaisons communément utilisées, la résistance est très faible. Elle dépend de la longueur du câble, de son diamètre et de ses matériaux.
La résistance s’exprime en Ohms (Ω) et son symbole est R.

L’impédance est une résistance variable selon la fréquence. C’est donc une notion relative à l’utilisation de signaux électriques périodiques. Par exemple, un bobinage peut avoir une impédance de 100Ω pour une fréquence de 500Hz et une impédance de 200Ω pour une fréquence de 3000Hz. Cette particularité est exploitée pour la création de filtres, largement utilisés en audio.

Les appareils audio ont ce qu’on appelle une impédance d’entrée et une impédance de sortie. A priori, sur la bande de fréquence audible (20Hz-20kHz), l’impédance se doit d’être constante.

Pour assurer un bon fonctionnement des appareils entre eux, leurs impédances d’entrée et de sortie doivent être adaptées. Les paramètres tels que la tension, la puissance, l’intensité du courant ou la résistance sont reliés selon les formules suivantes :

P = U×I   et   U = R×I

avec
P=puissance (en Watts)
U=tension (en Volts)
I=intensité (en Ampères)
R=résistance (en Ohms)

En fait, il faut adapter les impédances pour que l’appareil récepteur (par exemple, ici, un haut-parleur) ne demande à la source (ici, un amplificateur) pas plus de courant qu’elle ne peut en fournir. Sous peine de perte de signal, d’échauffement, voire de détérioration de la source.
Par exemple, l’amplificateur a une tension de sortie fixée à U=50 Volts. Pour une impédance de charge du HP de 16Ω, l’intensité demandée à l’amplificateur sera de :
I=U/R=50/16= 3,13 A

Si l’impédance de charge est maintenant de 4Ω, on a :
I=U/R=50/4= 12,5 A

→ On demande beaucoup plus de courant à la source : l’impédance de charge du HP n’est pas bien adaptée. On voit que l’intensité du courant demandée à la source ne dépend que de l’impédance de la charge pour une tension donnée.

En règle générale, il faut que l’impédance de charge d’un appareil soit largement supérieure (au moins 10 fois supérieure) à l’impédance de sortie de la source à laquelle il est connecté.
Dans le monde de l’audio pro, les valeurs sont donc à peu près standardisées.
Les micros ont une impédance de sortie d’environ 150Ω. Les pré-amplis tournent autour de 1100Ω. Pour les liaisons ligne, l’impédance de sortie est de quelques centaines d’ohms et l’impédance de charge peut monter jusqu’à 30kΩ.

 

Voilà ! J’espère que mes explications sont assez claires !
N’hésitez pas à poser des questions et à bientôt avec de nouveaux articles !

La session acoustique de James Vincent McMorrow

Sortez les mouchoirs !

Aujourd’hui c’est James Vincent McMorrow qui nous offre une magnifique session acoustique, tout en finesse et en profondeur.
Cet irlandais, né à Dublin, a un jour décidé de s’enfermer dans une petite maison isolée au bord de la mer pour composer et enregistrer un album. Le LP « Early in the Morning » sort en février 2010 et est totalement auto-produit. Ses fables et balades pop/folk planantes transportent vers les vertes plaines irlandaises baignées de lumière et la voix à la fois frêle et puissante de James touche au but…
James parle du premier titre de l’album, « If I Had A Boat » : « J’ai su tout de suite en composant cette chanson qu’elle allait ouvrir l’album. Elle parle de transition, de changement. C’est définitivement le thème principal, le fil rouge de l’album… »

Il nous joue, entre autre, ce morceau en acoustique. Lui et sa guitare. Silence total dans la régie pendant l’enregistrement, le temps suspend son vol :

 James Vincent McMorrow – If I Had A Boat (session)

Here is the Music Player. You need to installl flash player to show this cool thing!

Configuration :

  • Voix : Neumann M149
  • Guitare : Scheops CMXY 4V

Le micro Schoeps CMXY 4V est un micro stéréophonique. C’est à dire qu’on a deux micros formant un couple. Sur ce couple il s’agit de deux micros statiques de directivité cardioïde qu’il est possible d’ orienter comme on le souhaite afin de modifier l’angle entre les deux micros. Nous verrons bientôt dans un article sur la prise de son stéréophonique, tout ce qu’il faut savoir sur l’utilisation des couples de micros.
Ici il permet de donner de la largeur et de l’ampleur au son de la guitare. Ce micro légèrement accentué dans les aigües donne des résultats d’une clarté, d’une précision et d’une finesse exceptionnelles.

A bientôt pour une nouvelle session !

 

www.jamesvmcmorrow.com

_____________________________________________________________________________

(Pour des histoires de droits de diffusion je ne met pas en écoute l’intégralité de la session et le son est en qualité MP3. A la demande de l’artiste ou de sa maison de disque je supprimerai immédiatement le morceau en diffusion.)

Le Live de Slow Joe & the Ginger Accident !

Slow Joe vit en Inde, sans papier, vagabond, chantant les chansons qu’il improvise.
Un jour, il croise la route de Cédric de la Chapelle, musicien lyonnais. Tout de suite captivé par le vieil homme, Cédric l’enregistre a cappella sur son minidisc, et à peine rentré de son voyage, se met à composer les instrumentaux qui formeront pour la voix de Joe un écrin parfait. Il fonde le Ginger Accident, quartet rock/blues et enregistre plusieurs morceaux en studio. En décembre 2009, Cédric fait venir Joe en France, et avec le Ginger Accident, ils sont la révélation des Transmusicales de Rennes.
Fin 2011 sort leur premier album « Sunny Side Up » et en janvier 2012, ils sont dans nos studios, et ça donne ça :

Slow Joe & the Ginger Accident – When Are You Coming Home ?

Here is the Music Player. You need to installl flash player to show this cool thing!

2 minutes et 34 secondes de bonheur !

Voilà la formation :

  • Voix Slow Joe : Neumann KMS 104
  • Chœurs : KMS 104 et Bêta 57A
  • Guitare électrique : Shure SM57 sur petit ampli
  • Orgue : DI BSS
  • Basse : DI Avalon U5
  • Tambourin : pas de micro ! Très riche en harmoniques, le son repasse par tous les autres micros, et c’est largement assez !
  • Stomp Box : DI BSS

Un mot sur la Stomp Box.
C’est une percussion en générale en bois sur laquelle le musicien va taper du pied rythmiquement et qui va produire un son se rapprochant d’une grosse caisse. Elle est pourvue soit d’un micro, soit de capteurs générant des fréquences basses. Elle permet de se créer une base rythmique très facilement en l’absence de batterie ou d’autres percussions occupant les mains. Généralement pourvue d’une sortie jack, elle se raccorde aisément à une DI.

A la prochaine pour une nouvelle session Live !

_____________________________________________________________________________

(Pour des histoires de droits de diffusion je ne met pas en écoute l’intégralité de la session et le son est en qualité MP3. A la demande de l’artiste ou de sa maison de disque je supprimerai immédiatement le morceau en diffusion.)

Session acoustique avec Lianne La Havas

Salut !

Aujourd’hui je vous fait découvrir la voix suave et sucrée de Lianne La Havas, jeune songwriter anglaise.
Son nouvel album Is Your Love Big Enough sort le 9 juillet prochain en aux Royaumes-Unis et elle sera en concert le 27 avril aux Printemps de Bourges !

Voici le morceau No Room For Doubt qu’elle a brillamment interprété dans nos studios :

Here is the Music Player. You need to installl flash player to show this cool thing!

Configuration très simple :

  • Voix : Neumann M149
  • Guitare : DI Palmer The Junction

Le M149 est un magnifique micro statique à lampes. Il a un rendu très naturel et est très polyvalent. Il marche super bien sur la plupart des voix. Il propose les 5 directivités suivantes : omnidirectionel, cardioïde large, cardioïde, hyper-cardioïde, bidirectionnel ,plus 4 directivités intermédiaires.
La DI The Junction est une DI passive conçue spécialement pour les guitares. Un réglage de tonalité permet un choix entre mellow (doux), normal ou bright (clair). Ici, on était en mode mellow, et ça rend super bien pour une DI !

Allez je vous laisse kiffer !

www.liannelahavas.com

___________________________________________________________________________________

(Pour des histoires de droits de diffusion je ne met pas en écoute l’intégralité de la session et le son est en qualité MP3. A la demande de l’artiste ou de sa maison de disque je supprimerai immédiatement le morceau en diffusion.)

 

Prise de son avec Dionysos en Session acoustique !

Mathias Malzieu et sa bande sont venus à la radio fin mars dernier pour parler de leur dernier album « Bird n’Roll », et ils nous ont joué 3 morceaux en Live !
Voici un des 3 morceaux que j’ai pu enregistrer :

Cloudman – Dionysos (session acoustique)

Here is the Music Player. You need to installl flash player to show this cool thing!

 

Voici la formation et les micros que j’ai utilisés pour chaque source :

  • Voix Lead : Neumann KMS 104
  • Choeurs : Neumann KMS 104
  • Guitare acoustique : Schoeps MK4
  • Banjo : Schoeps MK4
  • Basse : DI Avalon U5
  • Percussions : AKG C414
  • Scie Musicale : AKG C414

Pour le mixage nous avons une petite Yamaha DM1000 qui est une console numérique très pratique et polyvalente pour gérer des petites prises de son comme celle-ci.
La réverbération est une TC Electronics M3000 qui contient des tas de presets. La plupart du temps, ont améliore grandement le rendu en modifiant les paramètres de chaque preset comme le Temps de réverbération, le niveau des premières réfexions, le pré-delay ou le filtrage des fréquences.
Nous expliciterons toutes ces notions dans un futur article sur la réverbération, un élément indispensable au mixage.
Le mix passe enfin par un TC Electronics Finalizer, pour une optimisation du volume de diffusion.

Bonne écoute !

______________________________________________________________________________________

(Pour des histoires de droits de diffusion je ne met pas en écoute l’intégralité de la session et le son est en qualité MP3. A la demande de l’artiste ou de sa maison de disque je supprimerai immédiatement le morceau en diffusion.)